Changements physiques et émotionnels pendant la grossesse


Publié le : 03/09/2020 17:02:16 - Catégories : Grossesse


Changements physiques et émotionnels pendant la grossesse

Changements physiques

La grossesse est une période de changements rapides pour votre corps. La plupart des changements sont temporaires et disparaîtront graduellement après l’accouchement. Certains peuvent être agréables, tandis que d’autres peuvent vous causer des désagréments.
Cœur, vaisseaux sanguins et poumons
Pendant la grossesse, votre pouls peut augmenter d’environ 10 battements par minute. Votre cœur se déplace légèrement dans votre cage thoracique à mesure que le bébé grandit et que l’utérus prend de l’expansion. Le volume de votre sang augmente pour combler les besoins du fœtus.
La grossesse entraîne des changements qui ont aussi un effet sur la respiration. Plusieurs femmes enceintes se sentent légèrement essoufflées pendant leur grossesse. Cet essoufflement s’installe progressivement et demeure léger. Il peut être présent dès les premiers mois de la grossesse.
Cheveux et poils
La pousse des cheveux et des poils peut être modifiée. Pendant la grossesse, certaines femmes verront une plus grande quantité de poils sur leur corps, et leur chevelure pourra être plus fournie. Quelques mois après l’accouchement, certaines femmes remarqueront une chute de cheveux plus abondante qu’à l’habitude.
Peau
Les variations hormonales pendant la grossesse stimulent la peau et le cuir chevelu et entraînent des changements chez plusieurs femmes. Ces modifications ne doivent pas vous inquiéter. La majorité d’entre elles diminuent ou disparaissent dans les mois suivant la naissance du bébé.
Hyperpigmentation
La peau devient plus foncée chez la majorité des femmes enceintes. On appelle cela l’hyperpigmentation. Cela est surtout situé sur une mince ligne foncée entre le nombril et le pubis. L’hyperpigmentation peut aussi être présente sur les aréoles des seins, le périnée, l’anus, le cou, les aisselles et la peau autour du nombril.
Le masque de grossesse est une conséquence de l’hyperpigmentation. Il s’agit de marques brunes qui apparaissent sur le visage.
Le soleil peut aggraver l’hyperpigmentation et le masque de grossesse. Vous pouvez appliquer une crème ou une lotion solaire pour vous en protéger. L’hyperpigmentation et le masque de grossesse s’atténuent après l’accouchement, pour disparaître habituellement dans l’année suivant la naissance du bébé.
Vergetures
Des vergetures peuvent apparaître vers la seconde moitié de la grossesse. Elles sont visibles principalement sur le ventre, les seins et les cuisses, mais aussi sous les aisselles, dans le bas du dos, sur les fesses et les bras. Les vergetures se forment lorsqu’une couche profonde de la peau s’étire sous l’effet du corps qui se transforme. Elles ont initialement une teinte rosée ou violacée et deviennent moins apparentes au fil du temps. Il n’y a pas de moyen reconnu comme efficace pour prévenir ou traiter les vergetures. Le mouvement de massage qui accompagne l’application d’une crème hydratante pourrait aider légèrement à atténuer leur présence, mais les crèmes hydratantes elles-mêmes auraient peu d’effet.
Autres changements
Certaines femmes développent de l’acné, qui disparaîtra habituellement après la grossesse. La stimulation de la peau par les hormones peut entraîner la formation d’acrochordons (« tétines »), c’est-à-dire de petits amas de peau bénins qui sont plus fréquents dans les plis de la peau, comme dans le cou et les aisselles.
Certaines femmes peuvent voir apparaître des angiomes entre le deuxième et le cinquième mois de la grossesse. Il s’agit de petites plaques rouges formées sur la peau par des vaisseaux sanguins. La majorité des angiomes disparaîtront d’eux-mêmes dans les trois mois suivant l’accouchement.

Vessie et reins
Pendant la grossesse, le fonctionnement de la vessie est modifié. Les reins augmentent de volume et filtrent une plus grande quantité de liquide. Ces changements peuvent causer des envies d’uriner pressantes ou plus fréquentes. Plus tard dans la grossesse, l’utérus prend de l’expansion, avec le bébé qui grandit et exerce une pression sur la vessie. Cela augmente encore l’envie d’uriner.
Il est probable que vous ayez aussi envie d’uriner plus souvent la nuit. Pendant la journée, votre corps a tendance à accumuler de l’eau dans vos tissus. Lorsque vous vous couchez, ces réserves d’eau sont acheminées vers les reins, et vous avez – encore ! – envie d’uriner.
Estomac et intestins
La digestion est souvent ralentie pendant la grossesse à cause des changements hormonaux. Ceci peut causer des brûlures d’estomac ou de la constipation.À partir de 16 semaines de grossesse, les seins commencent à produire le colostrum. Le colostrum est le premier lait servant à nourrir le bébé après sa naissance. Chez certaines femmes, le colostrum peut même s’écouler durant la grossesse. C’est tout à fait normal.
Seins
Vos seins peuvent être plus sensibles et prendre du volume. Les veines bleues qui sillonnent la surface de votre peau pourraient devenir plus apparentes.
Vos mamelons et vos aréoles se préparent à l’allaitement en grossissant légèrement. Ils peuvent devenir plus foncés, et de petites bosses surélevées se forment sur l’aréole.
Ces bosses sont des glandes. Elles produisent une huile qui aidera à maintenir l’hydratation de votre peau et à la protéger pendant la période d’allaitement.
À partir de 16 semaines de grossesse, les seins commencent à produire le colostrum. Le colostrum est le premier lait servant à nourrir le bébé après sa naissance. Chez certaines femmes, le colostrum peut même s’écouler durant la grossesse. C’est tout à fait normal.
Utérus
Avant la grossesse, l’utérus est de la taille d’une petite poire. Au fur et à mesure que la grossesse avance, il prend de l’expansion pour répondre aux besoins du fœtus. L’utérus change de forme et de position dans votre ventre.
Son poids augmente et déplace votre centre de gravité vers l’avant, ce qui peut entraîner des changements de posture. C’est pourquoi la démarche de certaines femmes enceintes peut être différente de ce qu’elle était avant la grossesse.
Pertes vaginales
À cause des changements hormonaux, les pertes vaginales sont souvent plus abondantes pendant la grossesse. Elles sont généralement blanchâtres, visqueuses et sans odeur.
Ligaments et articulations
Les ligaments qui soutiennent les articulations, particulièrement au niveau du bassin, ont tendance à se relâcher sous l’effet des hormones de grossesse.
Ce relâchement se fait de façon progressive. Il peut occasionner des douleurs chez certaines femmes pendant la pratique d’activité physique et même au repos.
Réserves de graisse
Tout au long de la grossesse, les femmes accumulent des réserves de graisse. Cela se produit surtout au niveau de l’abdomen, du dos et des cuisses. Ces réserves emmagasinent de l’énergie et sont nécessaires au bon déroulement de la grossesse et de l’allaitement.
Prise de poids
La croissance du bébé et les changements physiques de la grossesse entraînent une prise de poids chez les femmes enceintes. Le poids gagné correspond au poids du bébé qui grandit, mais aussi au poids de l’utérus, du liquide amniotique et du placenta. Les seins, les réserves maternelles de graisse, le sang et les liquides extravasculaires contribuent aussi à l’augmentation du poids. La prise de poids pendant la grossesse est normale et vous permet de mener une grossesse en bonne santé. Avoir une bonne alimentation et faire de l’activité physique régulière auront aussi un effet positif sur votre santé et celle de votre bébé.
Évolution du poids pendant la grossesse
Votre poids augmentera graduellement. Au début de la grossesse, l’appétit peut varier en fonction des nausées matinales et des fringales de grossesse. Certaines femmes prennent donc plus de poids, alors que d’autres en perdent. Cela s’ajustera dans les mois suivants.
À la fin du premier trimestre, on devrait s’attendre à avoir gagné de 500 g à 2 kg (de 1 à 4,5 lb). La plus grande partie de la prise de poids se fait pendant les deuxième et troisième trimestres, alors que s’accélère la croissance de votre bébé. Pendant ces deux trimestres, vous pouvez vous attendre à gagner entre 225 et 500 g (entre 0,5 et 1 lb) par semaine, selon votre poids avant la grossesse. La prise de poids peut varier grandement d’une femme à l’autre et même d’une grossesse à l’autre.
Il n’est pas nécessaire de vous peser à la maison. Votre prise de poids sera suivie par votre professionnel de la santé. Si vous êtes préoccupée par votre prise de poids, n’hésitez pas à le lui mentionner.

Vivre avec ces changements
Même si chaque femme vit sa grossesse différemment, la transformation de votre corps peut changer votre perception de lui. Certaines femmes se sentent à l’aise à travers ces nombreux changements physiques. Ceux-ci, comme le ventre qui s’arrondit, peuvent représenter le bébé qui se développe et la promesse d’une famille qui s’agrandit.
D’autres femmes ont plus de difficulté à accepter leur corps en transformation. Les symptômes et les inconforts du quotidien peuvent aussi rendre l’acceptation de son corps et de sa nouvelle image plus ardue.
N’hésitez pas à exprimer vos inconforts et vos insatisfactions, si vous en vivez, ou encore à en discuter avec des personnes de confiance. La grossesse transforme le corps des femmes. Laissez-vous le temps d’apprivoiser ces changements : ils témoignent de l’incroyable capacité de votre corps à donner la vie !

Changements émotionnels

Chez la femmes enceinte
En plus des nombreux changements physiques, être enceinte peut vous faire vivre des changements sur les plans émotionnel, psychologique ou social. Se préparer à la maternité et à l’arrivée d’un bébé peut aussi susciter de nombreuses questions et créer du stress chez certaines femmes. Prenez le temps qu’il vous faut pour vous adapter à ces nouvelles réalités
L’ensemble des changements associés à la grossesse entraîne chez un grand nombre de femmes des émotions qui peuvent sembler contradictoires. Par exemple, vous pouvez ressentir tour à tour de la joie, de l’inquiétude, du déni, de l’excitation et même de la tristesse. L’important, c’est de reconnaître vos émotions et de ne pas lutter contre elles. Permettez-vous plutôt de les accueillir et de les vivre.

Parler de vos émotions avec vos proches pourrait vous faire du bien et vous aider à recevoir le soutien dont vous avez besoin.
Vous pouvez aussi discuter avec d’autres femmes enceintes ou des femmes qui l’ont été récemment. Cela peut vous permettre de voir que vous n’êtes pas seule à vivre certains bouleversements ou certaines émotions. Des lieux de rencontre pour les femmes enceintes sont présents dans plusieurs régions
Il est aussi possible que vous n’ayez pas les mêmes émotions ou préoccupations que les autres ; rappelez-vous que chaque femme est différente et que chaque grossesseest unique.
Pour s’adapter à ces changements, certaines femmes préfèrent faire des activités en solitaire, par exemple la méditation ou la marche. Essayez de trouver ce qui vous aide ou ce qui vous fait du bien.

Pendant leur grossesse, les femmes peuvent susciter davantage d’attention. Elles peuvent ainsi recevoir de nombreux commentaires de la part de leur entourage, parfois même d’inconnus. Ces commentaires peuvent porter sur le poids ou l’apparence, ou encore être des conseils de toutes sortes.
Certaines femmes sont à l’aise et apprécient cette attention. D’autres peuvent toutefois ressentir une pression et préférer éviter les commentaires. Si c’est votre cas, n’hésitez pas à signaler votre inconfort et à mettre vos limites. Vous pouvez toujours choisir de ne pas répondre aux questions et commentaires sur votre grossesse.

La grossesse peut être une période riche en émotions. N’hésitez pas à parler de ce que vous ressentez avec des personnes de confiance. Si vous avez besoin de plus de soutien, parlez-en avec le professionnel qui suit votre grossesse.
Chez certaines femmes, l’intensité des bouleversementsn et des émotions peut être plus importante, et il peut arriver qu’elles vivent une dépression pendant la grossesse. Environ une femme sur 10 vivra une dépression pendant cette période.
Si, presque tous les jours depuis plus de deux semaines, vous vous sentez d’humeur triste ou irritable, si vous avez moins d’intérêt ou de plaisir dans vos activités quotidiennes ou si vous ou vos proches êtes inquiets, discutez-en avec le professionnel qui suit votre grossesse. 

Chez le futur père ou partenaire
Les futurs pères et les partenaires vivent également leur lot de changements pendant la grossesse. Certains se demandent s’ils seront à la hauteur des attentes. D’autres s’interrogent sur leur nouvelle réalité familiale ou alors craignent de ne pas s’entendre avec leur conjointe quant au niveau d’implication de chacun auprès de l’enfant.
Le fait de savoir que votre conjointe est enceinte ne suffit pas toujours à rendre la grossesse concrète pour vous. Assister aux visites de grossesse et à l’échographie, entendre le cœur du bébé et sentir ses premiers mouvements sont des événements qui peuvent vous aider à amorcer votre relation avec votre bébé.
Cette relation deviendra plus réelle si vous parlez à votre bébé et si vous le touchez à travers le ventre de sa mère. Toutefois, malgré ces gestes, certains partenaires ne prendront conscience de leur nouvelle réalité qu’au moment de la naissance.
Si vous connaissez d’autres personnes qui vont devenir ou sont récemment devenues pères ou parents, n’hésitez pas à leur poser vos questions. Ces échanges pourront vous apporter des réponses et vous aider à vous approprier votre nouveau rôle. La participation aux rencontres prénatales pourrait aussi vous aider à prendre confiance en vos capacités.

Chez le couple
Passer d’une relation à deux à une relation à trois, ou encore agrandir la famille, entraîne aussi des changements et des ajustements. Vous avez tous les deux des préoccupations, mais elles ne sont pas nécessairement les mêmes et elles ne surviennent probablement pas en même temps.

Chez la famille
Si vous avez déjà des enfants, il se peut que vous ayez l’impression de négliger les plus vieux. Les malaises de grossesse et la fatigue pourraient modifier la façon dont vous vous occupez d’eux. Vous ressentez peut-être de la culpabilité ou vous vous demandez comment vous réussirez à aimer tous vos enfants et à donner à chacun sa part d’attention.
Votre relation de couple est importante, car c’est la base de votre projet de famille.
Vous vous demandez peut-être comment l’autre réagira si vous lui parlez de vos peurs ou si vous lui faites part de vos remises en question. Quoi que vous viviez, il est important de garder une bonne communication. Cela vous permettra d’exprimer vos émotions et vos différents points de vue, afin de rester unis dans ce cheminement vers la parentalité.
Pour l’autre parent et pour votre entourage, la grossesse peut être un moment privilégié pour développer les liens avec votre ou vos enfants aînés.

Vos autres enfants, peu importe leur âge, peuvent ressentir de la jalousie et même de la colère à l’idée d’accueillir un nouveau membre dans la famille. Ils s’inquiètent peut-être de la place qui leur sera réservée pendant la grossesse et après la naissance de leur frère ou de leur sœur.
Pour les rassurer et les aider à accepter l’arrivée prochaine de bébé, vous pouvez en parler avec eux. Vous pouvez les inclure dans la préparation de l’arrivée de bébé en leur demandant, par exemple, de vous aider à décorer la chambre, ou encore de faire un dessin au futur bébé. Il est bon de leur dire que vous les aimez toujours et de leur démontrer cela par des marques d’affection.

Partager ce contenu