Pourquoi est-ce important de parler à Bébé ?


Publié le : 10/03/2020 10:52:49 - Catégories : Autour de bébé


Pourquoi est-ce important de parler à Bébé ?

Encore trop de gens pensent qu'il est inutile, voire ridicule de parler à un bébé car celui ci ne comprend pas et ne parle pas. Or cette posture appelle plusieurs remarques.

. Rien ne vous dit qu'il ne comprend pas ; s'il ne connaît pas précisément le sens des mots, il perçoit le contenu global à travers une interprétation très fine à travers du "non-dit" que sont les intonations, les mimiques et le ton de la voix.

. Même s'il ne comprend pas, il faut lui parler, justement pour qu'il apprenne.

L'aptitude au langage est présente chez tout être humain de façon innée. Il apprendra à parler sans difficulté pourvu qu'il ait trouvé autour de lui, à l'âge requis, la "parole" nécessaire, variée, tendre et porteuse de sens. Non seulement l'aptitude de base restera lettre morte si l'enfant n'est pas, dès son plus jeune âge, intégré dans un processus de communication verbale, mais en plus l'acquisition d'un bon langage est directement fonction de la quantité et de la qualité de celui qu'il aura entendu. Le langage est ce qui fait de nous des êtres humains. Parler à l'enfant, c'est le respecter et l'intégrer dans la communauté humaine.

Quelles conclusions peut-on en tirer ?
Il faut parler à l'enfant avec des mots et des phrases du langage courant. Comment l'apprendrait-il autrement ? Il ne s'agit nullement de le saouler de mots, l'entourant d'un discours ininterrompu dans lequel il n'aurait pas sa place : on n apprend pas à communiquer en écoutant la radio ! Il s'agit de s'adresser à lui pour lui parler de ce qui le concerne, de lui faire entendre les mots de sa vie.

Dites-lui qu'il est huit heures et qu'il ira bientôt se coucher, que son biberon sera vite prêt, que vous entendez son bain couler. Dites-lui comment s'appellent les parties de son corps ou les objets qui l'entoure. Confiez-lui que vous êtes fatigué(e), que vous avez l'impression qu'il s'est enrhumé. Demandez-lui s'il aime ce légume ou s'il trouve que cette fleur sent bon. Dites-lui votre amour et que vous trouvez son nez ravissant. Etc., au fil de la vie.
Ce dialogue chaleureux va le mettre en confiance. C'est votre voix entendue depuis une autre pièce qui le rassure sur votre absence et ces mots "attends moi, je reviens". Ce sont vos mots qui lui donnent le courage d'affronter une réalité bien mystérieuse et inquiétante. Ce sont vos propos rassurants qui l'aident à supporter les frustrations de son existence et et à supporter l'attente.

Faut-il lui parler Bébé ?

Cela dépend uniquement de vous, si cela vous semble plus naturel. Votre enfant, lui, n'a pas d'a priori. il n'aura pas plus de mal à comprendre "chat", que "minet", "main" que "mimine". Il utilisera ce que vous utiliserez. S'il commence par dire " le oua-oua" au lieu de dire "le chien", c'est que ses cordes vocales sont encore immatures et que ce "oua-oua" signifie bien plus que le seul mot chien. Mais très vite, il l'abandonnera de lui même au profit du bon mot si, au lieu de reprendre ce mot de bébé à votre compte, vous lui répondez : "Ah oui, tu as bien reconnu le chien, bravo! ".
Lui apprendre un mot "bébé" a un inconvénient : l'enfant devra un jour "désapprendre" ce mot pour employer le mot correct. Ce sera double effort. Alors pourquoi ne pas utiliser d'emblée ce dernier? Sans pour autant employer un vocabulaire et des tournures sophistiquées, il semble préférable d'utiliser le mot précis. Mais toute famille invente avec le bébé son propre langage, des mots nouveaux, et cela fait partie de l'histoire de chacun, de la complicité du dialogue. L'essentiel est de toujours parler avec (et pas seulement "à) son enfant de façon naturelle, intéressée et en accord avec la réalité. Ne doutez pas qu'il vous comprenne.

Les premiers mots

Même si votre bébé émet encore peu de sons, il vous écoute et engrange du vocabulaire pour plus tard. Il a surtout besoin de vous écouter et d'apprendre. Continuez donc de lui parler avec des mots simples de ce qui fait sa vie et ses activités de tous les jours. ne doutez pas qu'il vous comprenne. Les mots qu'il reconnaît (ce que l'on appelle son vocabulaire passif), sont pour longtemps, beaucoup plus nombreux que ceux qu'il peut évoquer puis prononcer (son vocabulaire actif). Chacun d'entre nous, également, connaît beaucoup plus de mots qu'il n'en utilise au quotidien.

Quand vous avez l'impression que votre enfant, qui ne prononce pas encore un mot, vous comprend bien, vous ne vous trompez pas. Votre bébé vous comprend grâce au langage "non verbal" dont il est un expert. Il connaît parfaitement  ce qui signifie cette voix plus gaie ou plus sèche, ce corps souple ou tendu, ces yeux rieurs ou fatigués qui sont les vôtres...Le langage verbal vient mettre des mots sur un savoir fait de plusieurs mois d'apprentissage intensif de ses parents et de tout ce qu'ils expriment à leur insu.

Partager ce contenu